Lexiques

Voici dans ce qui suit les définitions des différents acronymes et termes scientifiques se ralliant à l’obésité et le lexique s’y rapportant.

By-pass gastrique : c’est l’une des interventions de la chirurgie de l’obésité qui consiste à réduire une partie de l’estomac par lequel les aliments transitent et de court-circuiter une partie de l’estomac.

Sleeve gastrectomie : c’est une opération de la gastroplastie dont le principe est basé sur une technique restrictive. La sleeve est indiquée pour les hyperphages.

Calorie : originairement employé pour désigner la quantité d’énergie nécessaire pour élever la température d’un gramme d’eau à 1°C, le terme calorie désigne désormais sur le plan diététique et de l’alimentation, l’unité de mesure de l’apport en énergie de la quantité d’aliments consommés au quotidien.

On s’en sert pour mesurer les apports nutritionnels de chaque aliment et déterminer la quantité dont on a besoin pour une alimentation équilibrée.

Chirurgie bariatrique : c’est l’ensemble des interventions chirurgicales qu’elles soient basées sur des mesures malabsorptives ou restrictives qui permettent de traiter l’obésité. Il s’agit d’interventions comme le by-pass gastrique, l’anneau gastrique, ou la sleeve gastrectomie.

Cœlioscopie : également appelée laparoscopie, il s’agit d’une technique d’endoscopie qui permet de réaliser une intervention chirurgicale comme dans le cadre de la chirurgie bariatrique, tout en observant ou en visualisant le ventre à partir d’un écran de caméra. On peut ainsi pénétrer la cavité abdominale sans ouvrir la paroi abdominale.

Comorbidité : il s’agit d’autres maladies qui viennent s’ajouter à une maladie déjà existante, entraînant des complications dont les conséquences peuvent être fatales. Dans le cas de l’obésité, outre le diabète de type 2, l’on peut citer l’hypertension, l’apnée du sommeil, l’insuffisance respiratoire, stéatose hépatique, etc., qui sont autant de maladies secondaires liées à l’obésité.

Diabète de type 2 : il s’agit de l’une des comorbidités liée à l’obésité. Le diabète de type II se manifeste par une hyperglycémie ou un excès de sucre dans le sang.

Fistule : il s’agit d’une des complications de la chirurgie bariatrique notamment de la sleeve gastrectomie qui se caractérise par  un canal reliant un organe à un autre et qui permet une fuite de liquide qui transite via ce canal où il n’est pas naturellement destiné.

IMC : Inventée par un scientifique belge, Adolphe Quetelet, l’indice de masse corporelle ou indice de Quetelet  est une unité de mesure qui permet d’évaluer la corpulence d’un individu. Il se calcule en divisant le poids par la taille évaluée au mètre carré.

Lithiase biliaire : c’est une des complications du by-pass. Elle se manifeste par la formation dans les voies biliaires, de calculs biliaires.

Obésité : elle se définit comme un excès de poids ayant sur la santé des conséquences néfastes. Elle se mesure à partir de l’IMC (indice de masse corporelle) et se distingue cependant du surpoids.

Sédentarité : considérée comme l’un des principaux facteurs en cause de l’obésité, celle-ci se caractérise par un mode de vie casanier, solitaire, et sans aucune activité physique. Or, ce mode de vie sédentaire implique de manger beaucoup sans brûler de calories, ce qui occasionne le surpoids.

Surpoids : on parle de surpoids quand l’IMC d’une personne se situe entre 25 et 30. Entre 30 et 40, il s’agit d’obésité alors que quand l’IMC est compris entre 18.5 et 25, c’est le poids idéal.

Techniques malabsoptives : il s’agit d’une technique qui permet de diminuer l’assimilation des aliments par l’organisme. C’est le cas du by-pass qui est considéré comme une technique mixte parce qu’il est aussi restrictif.

Techniques restrictives : il s’agit des mesures au cours d’une chirurgie de l’obésité, visant essentiellement à réduire le volume ou la taille de l’estomac. Parmi ces techniques restrictives, l’on peut citer la sleeve gastrectomie ou gastrectomie longitudinale et l’anneau gastrique modulable.