qu'est ce que l'obesite
Qu’est-ce que l’obésité ?
15 septembre 2022
Allurion® : le ballon gastrique sans chirurgie
29 septembre 2022
Montrer tous

Dental Slim Diet Control : Déclaration par l’académie des troubles alimentaires

Dental Slim

Le Comité des normes de soins médicaux de l’Académie des troubles de l’alimentation – un groupe multidisciplinaire de médecins, de psychiatres, de psychologues, d’infirmières praticiennes, de diététiciennes, de défenseurs des droits et de chercheurs – a publié une déclaration de principe concernant le dispositif de contrôle de la diète Dental Slim :

Conclusion du comité sur le dispositif « Dental Slim »

Récemment, le British Dental Journal a publié des conclusions sur un nouvel outil conçu pour la perte de poids, le dispositif médical « Dental Slim Diet Control ». Cet appareil utilise des aimants à champ fermé pour restreindre l’ouverture de la bouche. Les sept participants à l’étude ont reçu un régime liquide extrêmement hypocalorique (800 kcals/d) disponible dans le commerce pendant l’utilisation de l’appareil afin de favoriser la perte de poids. Le Comité des normes de soins médicaux de l’Académie des troubles de l’alimentation est très préoccupé par l’utilisation de ce dispositif.

Les régimes liquides à très faible teneur en calories ne sont pas une innovation ; un régime de famine de 800 kcal/jour entraîne généralement une perte de poids rapide, même sans ce dispositif. Une perte de poids rapide peut entraîner des complications médicales potentiellement mortelles liées à une malnutrition sévère dans tous les systèmes organiques, y compris, mais sans s’y limiter, la bradycardie, l’hypotension, les carences en macronutriments et micronutriments, les maladies du foie et le syndrome de réalimentation. Les auteurs ont omis d’évaluer toute complication médicale, y compris les anomalies de laboratoire et des signes vitaux.

Les patients de cette étude ont effectivement subi une perte de poids rapide : l’équivalent de 7 kilos en deux semaines, puis une reprise partielle du poids deux semaines seulement après le retrait du dispositif. Cela n’a rien de surprenant, car les régimes sont généralement associés à des cycles répétés de perte et de reprise de poids, qui se traduisent généralement par une détérioration de l’état de santé et un risque cardiométabolique défavorable. Cela s’explique en partie par le fait que le cerveau humain réagit à la perception d’un apport calorique insuffisant en modifiant une myriade de processus physiologiques pour ralentir le métabolisme, ce qui fait que la plupart des restrictions caloriques entraînent une perte de poids à court terme, mais sont presque toujours suivies d’une reprise de poids pour revenir au niveau de départ et souvent à un niveau supérieur.

Importance du suivi psychologique

Le suivi psychologique est très important et les examens préalables qui détaillent les causes de l’obésité permettront de comprendre les répercussions sur la santé du patient et quelle technique de traitement de l’obésité morbide (sleeve gastrectomie, bypass gastrique, anneau ou ballon gastrique) sera la meilleure dans son cas.

Aucune évaluation psychologique n’a été incluse dans cette étude à aucun moment, ce qui crée un risque que l’utilisation de ce dispositif puisse créer ou perpétuer des comportements restrictifs ou compensatoires de troubles alimentaires, ainsi que d’autres problèmes psychologiques.  Les auteurs eux-mêmes ont déclaré que “les participants ont indiqué qu’ils avaient occasionnellement des malaises et qu’ils avaient l’impression que la vie en général était moins satisfaisante.” Des études ont montré que les tentatives de perte de poids peuvent conduire au développement de troubles alimentaires, de dépression, d’insatisfaction corporelle et de comportements inadaptés de contrôle du poids.

La conception et les analyses de l’étude sont également préoccupantes.  Le suivi de deux semaines ne permet pas d’évaluer la sécurité ou l’efficacité sur une période plus longue, même si les auteurs recommandent d’utiliser et de réutiliser le dispositif de manière épisodique sur le long terme afin d’avoir plusieurs cycles de perte de poids.  Il est certainement possible que ce dispositif puisse entraîner une prise de poids à long terme en raison des complications de ces cycles de perte de poids prescrits.

Enfin, l’Académie des troubles de l’alimentation souhaite commenter la honte et la stigmatisation impliquées dans cette étude. Le potentiel d’abus, de mauvaise utilisation et de dommages psychologiques de ce dispositif dentaire est un grave problème éthique. Nous appelons l’ensemble de la communauté des soins de santé à remettre en question l’utilisation non seulement de ce dispositif, mais aussi de toutes les méthodes de perte de poids qui perpétuent la stigmatisation du poids et peuvent entraîner des dommages pour les patients.