subir un bypass
Subir un bypass est une arme contre l’obésité
10 mars 2022
Chirurgie bariatrique et le cancer du sein
La chirurgie bariatrique prévient le cancer du sein
1 avril 2022
Montrer tous

La chirurgie bariatrique est destinée pour qui ?

Chirurgie bariatrique pour qui

Chirurgie bariatrique pour qui : Ces dernières années, on trouve que la chirurgie de l’estomac connaît une grande hausse dans la pratique. Dans le but de limiter les complications, il faut noter qu’on a évolué des techniques chirurgicales esthétique pour une meilleure prise en charge et garantir un résultat satisfaisant. La crise sanitaire n’a pas aidé, tant par la sédentarité renforcée lors des confinements, que par le stress et le moindre suivi médical, alors même que l’obésité est un facteur aggravant de la Covid-19.

C’est quoi la chirurgie bariatrique ?

La chirurgie bariatrique est la dernière solution pour quelques cas de personnes obèses. Cette solution vise à modifier l’anatomie du système digestif afin de réduire la quantité de l’alimentation consommée et d’assurer une perte de poids importante (de 15 à 50 % du poids initial) pour lutter contre les pathologies cardiaques, métaboliques ou articulaires associées. Mais si l’on compte vingt fois plus d’opérations en 20 ans, cette approche n’est pas sans risque. Elle a fait l’objet de mises en garde du ministère de la Santé dans sa feuille de route.

Bonne préparation et prise en charge psychologique

Pour être un bon candidat à la chirurgie bariatrique, il faut avoir un IMC de plus de 40, ou même de plus de 35 en cas d’autres maladies ayants lieu, et être âgé de 18 à 65 ans. Encore faut-il ne pas souffrir d’insuffisance cardiaque importante, ne pas avoir de maladie du tube digestif, ou être dépendant de l’alcool ou autres substances. On devra aussi prouver qu’une prise en charge médicale n’a pas permis de perdre du poids.

Chirurgie bariatrique pour qui

Si le candidat se trouve éligible à l’intervention, tout commence au moins six mois avant l’opération. Cet intervalle de temps laisse le temps d’équilibrer une hypertension artérielle et le diabète, de traiter l’apnée du sommeil, etc., pour éviter les complications au moment de l’opération. C’est aussi l’occasion de faire un bilan nutritionnel et de compenser d’éventuelles carences, que l’excès de poids n’exclut pas. On en profite pour reprendre une activité physique par un réentraînement à l’effort encadré.

Différentes techniques proposées

  • La technique la plus demandée, c’est la Sleeve gastrique. Il s’agit de retirer environ les deux-tiers de l’estomac et en particulier la partie contenant les cellules qui sécrètent des hormones digestives
  • La technique du Bypass gastrique. C’est aussi très pratiquée depuis des dizaines d’années. Cette méthode assure à la fois la diminution de la quantité d’aliments ingérés par la réduction de la poche de l’estomac.
  • La dernière technique est le fameux anneau gastrique. La pose de l’anneau se fait sous la partie supérieure de l’estomac pour former une petite poche, il réduit mécaniquement les apports alimentaires. C’est la seule technique ajustable grâce à un boîtier sous-cutané, qui a beaucoup séduit jusqu’au début des années 2000.