Grossesse et la chirurgie bariatrique
La grossesse et la chirurgie bariatrique
13 mai 2022
Chirurgie bariatrique et les adolescents
La chirurgie bariatrique chez les adolescents
3 juin 2022
Montrer tous

La chirurgie bariatrique réduit le risque du cancer du pancréas

Chirurgie bariatrique et cancer du pancréas

Chirurgie bariatrique et cancer du pancréas : On constate qu’une très large et durable étude a été effectuée dans ce sens. Cette étude a suivi pendant une vingtaine d’années plus qu’un million de patients qui ont attrapé du diabète et d’obésité à la fois, dont plus que 10 milles parmi eux ayant subi une chirurgie de l’obésité, qui révèle l’effet de cette intervention de réduction du risque de cancer du pancréas.

Les bénéfices de la chirurgie bariatrique

Avec le temps, les chercheurs ont constaté qu’il y a plusieurs bénéfices qui sont relatives avec la chirurgie bariatrique et la perte de poids significative ainsi possible chez les patients atteints d’obésité. Il est connu au milieu de ma médecine et la santé que la chirurgie de l’obésité est une approche efficace pour traiter la plupart des comorbidités courantes de l’obésité dont on peut citer le diabète de type 2, l’hypertension et la dyslipidémie, mais aussi les maladies cardiaques. Cette nouvelle étude longitudinale documente un effet encore peu documenté, une réduction significative du risque de cancer du pancréas chez des personnes à la fois atteintes d’obésité et de diabète.

Chirurgie bariatrique et cancer du pancréas

Le cancer du pancréas est stimulé par quelques facteurs qui augmentent le risque de l’attraper. Parmi les facteurs de risque majeurs on trouve l’obésité et le diabète, surtout quand ils se regroupent dans un même temps. Cette augmentation du risque s’explique par une inflammation chronique, un excès d’hormones et des facteurs de croissance libérés par la graisse corporelle. S’il avait déjà été démontré que la chirurgie des obèses améliore la glycémie chez les patients diabétiques, l’étude révèle que cette chirurgie est un moyen viable et efficace de réduire l’incidence du cancer du pancréas chez ce groupe de patients à risque élevé.

Il faut prévenir d’une telle maladie comme le cancer du pancréas, car aujourd’hui la survie moyenne au moment du diagnostic n’est que de moins de 5 mois, seuls 3% des patients survivant plus de 5 ans. Le diagnostic est généralement tardif, ce qui explique le surnom de « tueur silencieux » donné à ce cancer dont les symptômes (douleurs dans le dos ou à l’estomac, « jaunisse », perte de poids inexpliquée, etc.) restent difficiles à identifier. Envisager la chirurgie bariatrique chez les patients souffrant de troubles métaboliques, tels que le diabète et l’obésité, pourrait contribuer à réduire le fardeau lié au cancer du pancréas mais pas seulement.