La chirurgie bariatrique et la sécrétion d’insuline
La chirurgie bariatrique et la sécrétion d’insuline
1 novembre 2021
Christine Émond et la chirurgie bariatrique
Christine Émond et son changement avec la chirurgie bariatrique
18 novembre 2021
Montrer tous

Julien (N’oubliez pas les paroles), transformé après sa chirurgie d’obésité

Julien et sa chirurgie d’obésité

Julien et sa chirurgie d’obésité : Pour les personnes qui ont suivi l’émission “N’oubliez pas les Paroles” (NOPLP), les meilleurs candidats reviennent s’affronter sur le plateau de l’émission de karaoké. Le lundi dernier, Julien a fait une apparition dans cette émission. Les téléspectateurs ont eu du mal à reconnaître cette figure du show de France 2. Julien a perdu 100 kilos.

Julien, NOPLP et sa transformation physique

Le fameux Julien va falloir expliquer qu’il y a quand même eu un changement dans sa vie. Lors d’une interview accordée à Télé Loisir avant le tournage, il a expliqué “Ma perte de poids m’a remis en confiance vis-à-vis de l’image que je renvoie. Je suis donc plus prêt psychologiquement à affronter mon regard face à la caméra”. En effet, le candidat avait des difficultés à se voir à l’image.

“L’enveloppe corporelle que j’avais jusque-là n’était pas en phase avec l’image que je pouvais avoir de moi-même. Je ne me rendais pas compte de cet excès que j’avais. Quand je me voyais à la télé, c’était toujours un moment assez dur à vivre”, a-t-il confié.

Julien et sa chirurgie d’obésité

Julien a fait un choix drastique pour retrouver un poids santé. Il a révélé à nos confrères de Télé Loisirs : “je me suis fait enlever les 3/4 de l’estomac. Ce n’est pas du tout dramatique, au contraire, c’est ce qui va me sauver la vie”. Cette opération appelée une sleeve de l’estomac est irréversible. Il s’agit de la chirurgie de l’obésité la plus fréquente en France.

Elle est réservée aux personnes :

  • Avec un indice de masse corporelle (ou IMC) > 40 kg/m², ou > 35 kg/m² avec une complication associée (comme l’hypertension artérielle, le diabète de type 2 ou encore syndrome d’apnée du sommeil) ;
  • Âgées de 18 à 60 ans ;
  • Ne présentant pas de risque opératoire particulier ;
  • N’ayant pas de contre-indication d’ordre psychologique.